Skip to main content

Parti libéral du Canada, député

Search irwincotler.liberal.ca

Blog @fr

Communiqué: Cotler exhorte le gouvernement canadien à exiger la libération immédiate de Raif Badawi

Posted on 20 février 2015

Pour diffusion immédiate

COTLER EXHORTE LE GOUVERNEMENT CANADIEN À EXIGER LA LIBÉRATION IMMÉDIATE DE RAIF BADAWI

Le député libéral qualifie l’appel à la clémence lancé par le gouvernement d’« insuffisant » et présente une pétition pour sa libération

Ottawa – Le 20 février 2015 – Le député Irwin Cotler, porte-parole du Parti libéral du Canada en matière de droits et libertés et de justice internationale, a renouvelé aujourd’hui son appel au gouvernement à intervenir plus activement auprès des autorités saoudiennes de manière à assurer la libération immédiate du blogueur saoudien Raif Badawi, dont l’épouse et les enfants sont réfugiés à Sherbrooke, au Québec.

Durant la période des questions orales, Mr. Cotler, qui est le conseiller juridique international de Raif Badawi, a demandé au gouvernement s’il exigera « explicitement [les] libérations immédiates et inconditionnelles » du bloggeur et de son avocat, Waleed Abhulkair. Il a qualifié les appels à la « clémence » du gouvernement d’insuffisants, en plus de préciser que les appels à la clémence sont loin de garantir « la libération immédiate et inconditionnelle de Raïf Badawi et celle de son avocat » de même que la réunification de M. Badawi avec son épouse et ses enfants au Québec.

Pour toute réponse, M. David Anderson, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, a réitéré que le gouvernement allait « continuer à lancer des appels à la clémence dans ce cas ».

Après la période des questions orales, M. Cotler a présenté une pétition signée par plusieurs résidents de Sherbrooke, qui demandent au gouvernement « de faire immédiatement usage de tous les moyens diplomatiques nécessaires afin d’assurer que Raif Badawi soit libéré et réuni avec sa famille ».

Détenu en Arabie saoudite depuis 2012, M. Badawi a été condamné à dix ans d’emprisonnement et à 1000 coups de fouet pour avoir mis sur pied un forum en ligne et ainsi exercé sa liberté d’expression. Les 50 premiers coups de fouet ont été administrés le 9 janvier dernier, mais les séances de flagellation subséquentes ont été reportées.

-30-

Renseignements :    Michael Milech

Office of Hon. Irwin Cotler

613-995-0121, irwin.cotler.a2@parl.gc.ca