Skip to main content

Parti libéral du Canada, député

Search irwincotler.liberal.ca

Blog @fr

Questions orales: Libération inconditionelle de Raif Badawi

Posted on 8 mai 2015

L’hon. Irwin Cotler (Mont-Royal, Lib.):

Monsieur le Président, des rassemblements ont eu lieu à Québec et à Montréal à l’occasion du triste anniversaire de la condamnation de Raïf Badawi à 10 ans de prison et à 1 000 coups de fouet. Chaque fois que l’on demande au gouvernement d’exiger immédiatement la libération de Raïf, le gouvernement parle de clémence. Toutefois, la clémence ne prévoit ni sa libération immédiate ni sa réunification avec sa famille au Québec. Donc, dans ce cas-ci, clémence n’est pas justice.

Quand le gouvernement exigera-t-il la libération et l’exonération de Raïf et de son avocat, Waleed Abu al-Khair, sans condition et sans délai?

Bernard Trottier (secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères et pour la Francophonie, PCC):

Monsieur le Président, nous avons souvent et publiquement déclaré les fermes objections du Canada relativement à l’emprisonnement et à la punition de Raif Badawi.

Nous le ferons encore aujourd’hui. Le Canada considère la punition de M. Badawi comme une violation de la dignité humaine. Nous continuerons à réclamer la clémence dans cette affaire. Nous avons fait des représentations auprès de l’ambassadeur de l’Arabie saoudite à Ottawa, et l’ambassadeur du Canada à Riyad a rencontré de hauts représentants saoudiens à maintes reprises.

Nous avons également exprimé les préoccupations de notre gouvernement auprès du gouvernement de l’Arabie saoudite. Cela se poursuivra jusqu’à ce que la clémence soit accordée.